Plus de 200.000 personnes ont participé en novembre au "Mois sans tabac", un chiffre en baisse pour cette quatrième édition, ce qui incite les autorités sanitaires à préparer une version renouvelée l’an prochain.

Plus de 200.000 personnes ont participé en novembre au "Mois sans tabac".

Pour cette campagne nationale d’aide à l’arrêt du tabac, pilotée par Santé publique France, 203.892 personnes se sont inscrites sur le site internet dédié.C’est moins que les 241.000 participants de novembre 2018, l’édition qui a connu le plus grand succès à ce jour, depuis le lancement de l’opération en 2016.”Ce rendez-vous désormais incontournable dans l’agenda des Français reviendra en 2020 dans une version totalement nouvelle“, pour continuer à susciter l’intérêt des fumeurs désireux de s’arrêter, a annoncé Santé publique France.

Les participants ont été nombreux à recourir aux outils d’aide à distance, confirmant l’importance d’être accompagné dans la démarche d’arrêt“, avec environ 22.700 recours au service d’accompagnement téléphonique Tabac Info Service (39 89) et 128.500 téléchargements pour l’application de conseil à distance du “Mois sans tabac”, ajoute l’agence sanitaire.Depuis sa création, “l’opération comptabilise près de 800.000 inscriptions“, souligne Santé publique France.Selon une enquête publiée en octobre auprès des participants à la première édition, participer au “Mois sans tabac” multiplie “par deux la réussite du sevrage tabagique à un an”.Première cause de mortalité évitable, le tabac tue 75.000 personnes en France chaque année.

Arrêter de fumer sans grossir

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *