Coup de théâtre dans l’affaire Bettencourt lundi matin, avec l’interpellation à son domicile de François-Marie Banier. Le juge d’instruction souhaite lui poser des questions dans le cadre de l’information judiciaire pour abus de faiblesse sur la personne de Liliane Bettencourt.

Alors qu’il pensait que l’affaire Bettencourt était désormais loin derrière lui, François-Marie Banier ne s’attendait pas lundi à voir les officiers de la brigade financière en ouvrant la porte de son domicile parisien, au petit matin. Ce sont pourtant bien les policiers qui se sont présentés chez lui, afin de l’interpeller conformément au mandat d’amener délivré par le juge d’instruction Jean-Michel Gentil. Le magistrat poursuit son enquête dans le cadre de l’information judiciaire pour abus de faiblesse sur la personne de Liliane Bettencourt. Une information révélée par Le Point lundi.

Jusqu’ici, François-Marie Banier avait échappé aux poursuites judiciaires. Après avoir touché environ un milliard d’euros de dons de la part de l’héritière l’Oréal, le photographe était soupçonné d’abus de faiblesse. Mais finalement, la fille de Liliane Bettencourt avait renoncé à porter plainte et Banier s’était engagé à renoncer à deux assurances vie d’un montant de 700 millions d’euros.

Click Here: brisbane lions guernsey 2019

En septembre, une expertise médicale a démontré «l’altération des facultés mentales» de la milliardaire. Des conclusions qui ont conduit à placer la vieille dame sous tutelle en octobre dernier et le procureur à relancer les poursuites à partir des premiers moments où l’état de Liliane Bettencourt a commencé à se dégrader, en septembre 2006.

C’est pour cela que François-Marie Banier a été interpellé lundi matin puisqu’à cette période il est avéré qu’il a reçu de l’argent de sa protectrice et bienfaitrice. Les prochaines heures devraient permettre d’en apprendre davantage.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *