Il y a 20 ans, le Maroc couronnait son nouveau roi, Mohammed VI. Au début de son règne, il suscitait beaucoup d’attente. Espoirs déçus pour une majorité de Marocains. Le roi en est conscient et dans un discours à la Nation, il propose une nouvelle voie à son peuple. “Par la volonté de Dieu, une nouvelle étape sera marquée par le lancement d’une nouvelle génération de projets (…) du sang neuf doit être apporté au sein des institutions et des instances politiques, économiques et administratives, y compris le gouvernement“, a-t-il déclaré.Rattrapé par les crises socialesAprès les années de règnes d’Hassan II, son père qui a dirigé le Maroc d’une main de fer, Mohammed VI est très attendu dans un pays rongé par les inégalités. Mais les crises sociales vont finir par le rattraper. En 2011, mais surtout en 2017 et 2018, avec des mouvements de protestations dans les régions défavorisées du Nord du pays. Les habitants réclament de meilleures conditions de vie. Ils veulent aussi davantage de démocratie. L’économie se porte mieux que dans le reste du Maghreb. Mohammed VI a modernisé le pays : routes, ports et même le premier TGV. Mais le chômage touche 25% des moins de 25 ans. Le roi a encore beaucoup à faire pour répondre aux espoirs des Marocains.Le JT

  • Grand Soir 3 du mercredi 31 juillet 2019 L’intégrale

  • Les autres sujets du JT

    • 1

      Affaire Steve : la colère et des questions après la découverte de son corps

    • 2

      Affaire Steve : l’exécutif rejette la faute sur la mairie de Nantes

    • 3

      Nouvelle victoire pour les opposants au compteur Linky

    • 4

      Paris : un nouvel accident de chantier fait un mort

    • 5

      Dégradations des permanences LREM : un élu va à la rencontre des agriculteurs

    • 6

      Eurozapping : des feux en Sibérie et la Roumanie sous le choc

    • 7

      Automobile et pollution : et si le GPL devenait la solution ?

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *