La combinaison de plusieurs médicaments affectant laproduction de sérotonine pourrait favoriser la survenue decéphalées et d’accidents vasculairescérébraux.
La sérotonine est un messager chimiqueparticulièrement important au niveau cérébral.Certains antidépresseurs augmentent ainsispécifiquement sa concentration. Les effets secondairesd’autres traitements peuvent également avoir lamême influence.
Par ailleurs, la sérotonine possède une actionvasoconstrictrice (réduisant le calibre des vaisseauxsanguins). Si cette propriété s’exprime auniveau de vaisseaux cérébraux, elle peut causer descéphalées ou des accidents vasculaires, selon lesauteurs de l’étude parue dans la célèbrerevue Neurology. Pour étayer leur propos, ilsdécrivent trois cas d’accidentsischémiques.
La liste de médicaments qui affectent potentiellement leniveau en sérotonine au niveau du corps et du cerveau esttrès large :
– Les antidépresseurs inhibiteurs sélectifs de larecapture de la sérotonine (ISRS) ;
– Certains antimigraineux appelés triptans ;
– Certaines pilules amaigrissantes, les amphétamines, lemillepertuis, certaines drogues comme l’ecstasy ou laméthamphétamine…
Le décongestionnant pseudoéphédrine seraitégalement sur le banc des accusés. Les auteurssoulignent la nécessité face à descéphalées d’interroger le patient sur larécente utilisation de ces médicaments.
Source : Neurology 2002 58: 130-133

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *