Puisque les années lycées correspondent souvent à l’âge des premières relations amoureuses et sexuelles, l’INPES a souhaité s’adresser directement aux jeunes de 15 à 20 ans à travers une série de programmes courts pour leur parler de contraception, de relations amoureuses et de sexualité.

“On peut tomber enceinte, même la première fois“, “Le préservatif, plus on en parle, plus c’est facile d’en parler“, “La contraception, ça concerne aussi les garçons“… Dans ces programmes intitulés “La répét’ : amour et comédie“, ce sont des jeunes qui parlent aux jeunes de leurs préoccupations, qui se posent des questions, y répondent… En effet, de nombreux tabous persistent autour de la sexualité des jeunes, freins majeurs à l’entrée dans une contraception assumée et bien gérée. C’est pourtant à cet âge qu’il est important d’avoir conscience des risques (VIH/sida et autres IST, risque de grossesse non prévue, violence) pour s’en protéger et avoir une vie sexuelle sereine.
Ces 35 programmes courts d’une minute seront diffusés quotidiennement sur M6 du 20 octobre 2008 au 28 décembre 2008, du lundi au vendredi à 11h50, 18h et 19h45 ; le samedi à 12h20 et 20h40 ; le dimanche à 12h10 et 19h45. La diffusion sur W9 aura lieu du lundi au dimanche à 20h40.Les Français se déclarent majoritairement satisfaits (95 %) du moyen de contraception qu’ils utilisent. Pourtant, en  2007, une femme sur cinq parmi celles interrogées (et presque une femme sur trois parmi les 15-30 ans), déclare oublier sa pilule au moins une fois par mois. On constate dans le même temps un usage très approximatif de la contraception et une connaissance assez faible des méthodes de rattrapage en cas d’échec de la contraception (oubli de pilule, rupture de préservatifs, rapport non protégé, etc.). Ainsi, si 80 % des femmes utilisent un moyen de contraception, le nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG) a augmenté depuis 2002 chez les Françaises de 15 à 19 ans (+ 2000 IVG entre 2005 et 2006). 22 % des filles de 15 ans ont déjà eu des rapports sexuels. Lors de leur dernier rapport sexuel, 10 % n’ont pas utilisé un moyen de contraception.Source : Communiqué de l’INPES – octobre 2008Click Here: cd universidad catolica

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *