#AlertePollutionRivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !La moisson de cette année est une grande première pour Yves de Broc et sa femme Gaëlle. Il cultive en effet un seigle bio pour faire de la farine et les tiges vont être utilisées pour faire des pailles… en paille. À l’origine de cette initiative, une association. Pas de calibrage, chaque paille est unique et tout est fait main. Seul outil nécessaire : une paire de ciseaux.Biodégradables et réutilisables”Il n’y a rien d’automatique. C’est de l’artisanat. C’est 100% artisanal, tout propre et respectant la nature. Et la nature nous le rend bien“, explique Yves De Broc devant les caméras de France 2. Un demi-hectare seulement permet de produire 1 million de pailles. Nettoyées avec des produits naturels, elles résistent au chaud, comme au froid. Elles sont biodégradables et réutilisables. On peut même les passer au lave-vaisselle.Le JT

  • JT de 13h du mardi 6 août 2019 L’intégrale

Les autres sujets du JT

  • 1

    Mort du maire de Signes : accident ou acte volontaire ?

  • 2

    Mort du maire de Signes : le drapeau en berne dans les communes du Var

  • 3

    Franck Chesneau : le pilote de Tracker décoré de la Légion d’honneur à titre posthume

  • 4

    Incendies dans le Gard : l’heure du bilan

  • 5

    Prime d’activité : des bénéficiaires de plus en plus nombreux

  • 6

    Bioéthanol : hausse des ventes du biocarburant en France

  • 7

    Japon : les canicules répétées pourraient impacter l’organisation des Jeux olympiques

  • 8

    Grenoble : une expérimentation de réinsertion professionnelle dans un centre pénitentiaire

  • 9

    Ours dans les Pyrénées : les élus les jugent trop nombreux dans la région

  • 10

    Environnement : les objets à usage unique en voie de disparition

  • 11

    Vacances dans les années 1960 : la ville de Royan nostalgique de l’époque yéyé

  • 12

    Islande : l’incroyable plongée dans les entrailles de la Terre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *