Actuellement au Maroc en compagnie de Myriam L’Aouffir, Dominique Strauss-Kahn a été aperçu le 5 décembre dernier sur le tapis rouge du Festival International du Film de Marrakech.

Rien de mieux que le soleil du Maroc pour oublier un temps les tracas du quotidien. Croisé à Kiev au mois de septembre dernier par une équipe du Quotidien de Yann Barthès, Dominique Strauss-Kahn était apparu particulièrement nerveux. Interpellé par un journaliste français, l’ancien patron du Fonds monétaire international (FMI) n’avait alors trouvé meilleure réplique que de briser le micro qui lui était tendu. Un mauvais souvenir que Dominique Strauss-Kahn semble avoir enfin laissé derrière lui. Aperçu lundi 5 décembre sur le tapis rouge du Festival International du Film de Marrakech, au bras de sa compagne Myriam L’Aouffir, l’homme d’affaire arborait un grand sourire.

Entouré de célèbres noms du 7e art, l’ancien ministre de l’Économie française se trouvait au pied des montagnes de l’Atlas pour assister à l’hommage rendu par les organisateurs de la 16e édition du festival au réalisateur Paul Verhoeven. A 78 ans, le cinéaste néerlandais auquel le public doit des classiques tels que Total Recall, RoboCop ou encore Basic Instinct a ainsi été honoré devant une salle comble. Confortablement installés en tribunes, Dominique Strauss-Kahn et sa compagne ont ensuite pu assister à la projection hors compétition du dernier long métrage en date de Paul Verhoeven: Elle, avec Isabelle Huppert (également présente lors de la cérémonie). L’occasion idéale pour DSK d’oublier un instant sa condamnation, le mois dernier, à payer 75.000 euros d’arriérés d’impôts au Luxembourg sur les salaires de la société LSK, dont il était associé.

Crédits photos : Philippe Doignon / Bestimage

Click Here: juicy couture perfume

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *