Ce matin, les deux nouveaux tweets de Valérie Trierweiler ont fait l’effet d’une bombe dans le paysage politique français et surtout dans le jardin de François Hollande. L’affaire des sans dents ressurgit et éclabousse le chef de l’Etat. Il aurait dû s’y attendre, son ex-compagne avait prévenu de son geste…

Valérie Trierweiler a le tweet rageur, et incendiaire. Elle l’avait déjà prouvé avec son fameux message de soutien au rival de Ségolène Royal lors des élections législatives de 2012. Elle l’a rappelé à maintes reprises par la suite, notamment après sa rupture avec François Hollande. Alors qu’on pensait que ça lui était passé ou en tout cas qu’elle avait appris de ses précédents exploits numériques, qui lui ont valu une quantité incroyable de critiques et de moqueries, la journaliste a effectué un retour tonitruant mercredi matin sur Twitter avec deux missiles dirigés tout droit sur son ex-compagnon.

En dévoilant un SMS que François Hollande lui a envoyé en 2005 et dans lequel il emploie clairement le terme de «sans dents», comme l’avait révélé Valérie Trierweler dans Merci pour ce moment, elle porte un nouveau coup très rude à président socialiste. Mais il ne pourra pas dire qu’il n’avait pas été prévenu. En effet, elle avait brandi la menace dès septembre 2014. L’Express avait alors rapporté qu’elle avait confié à des proches «qu’elle détenait la preuve de ce qu’elle avançait à propos des « sans dents » ». Elle ajoutait «qu’elle pourrait la sortir si nécessaire, tout comme les dizaines de SMS de son ex-compagnon qu’elle a évidemment conservés».

Lorsqu’elle a lu les propos de François Hollande au sujet des sans dents, révélés dans le livre Un président ne devrait pas dire ça… (Stock), son sang n’a fait qu’un tour et elle a mis sa menace à exécution. Un SMS de celui qui était alors premier secrétaire du Parti Socialiste s’est retrouvé sur Twitter, dévastateur. Valérie Trierweiler semble avoir conservé tous les SMS que lui a envoyés son ancien compagnon. Autant de bombes à retardement prêtes à exploser au visage du président de la République. François Hollande vient de se rappeler de manière violente de quoi était capable son ex et ce qu’elle lui avait dit après leur séparation: « Tu m’as trahie en m’abandonnant, je te trahis en publiant ». Deux ans plus tard, elle a toujours le couteau entre les dents et le doigt sur la touche «envoi» de son smartphone.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *